Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    The Art of Street Fighting – Entretien avec l’auteur et le réalisateur

    The Art of Street Fighting est un documentaire consacré à la scène compétitive du célèbre jeu de combat. Avant sa sortie, nous avons pu nous entretenir avec Axel Cadieux et Rafaël Levy, respectivement auteur et réalisateur du film.

    Les documentaires dédiés au domaine de l’esport ne sont pas rares. The King of Kong retrace les origines du milieu alors que Game Fever s’intéresse au quotidien de champions plus modernes. Dans sa nouvelle web-série, Arte tente d’expliquer les codes de la discipline au plus grand nombre.

    Le petit dernier s’intitule The Art of Street Fighting. Ce moyen métrage retrace le parcours de quatre grands champions de Street Fighter : Luffy, Xiao Hai, Tokido et Daigo Umehara.

    Un œil neuf

    Le film est une co-production entre Red Bull House Media et STUDIO+. Red Bull est une marque qui finance et produit de nombreux documentaires ayant trait à l’esport. Chargés de réaliser cette oeuvre, Axel Cadieux et Rafaël Levy étaient pourtant étrangers au monde de l’esport :

    Je n’avais pas d’a priori particulier sur les gamers. J’étais loin du cliché du jeune cloîtré dans son garage qui passe sa journée à jouer. Mais j’ignorais tout de l’envers du décor, du rapport profond que ces athlètes entretiennent au jeu. Au Japon, il y a une véritable éthique, voire une sagesse qui se développe autour de Street Fighter.

    Axel Cadieux – réalisateur

    Les deux hommes ont également été impressionnés par l’exigence requise au plus haut niveau sur le jeu. “Lorsqu’on est allé chez Tokido, il y avait des tableaux de statistiques accrochés un peu partout. En plus de réflexes, Street Fighter demande une connaissance statistique et mathématique très profonde. Et ça, je l’ignorais totalement », explique Axel.

    Tokido lors du Red Bull Kumite 2017. Photo : Hadrien Picard – Red Bull Content Pool.

    Le documentaire aborde l’aspect sociétal du jeu vidéo en compétition. “J’ai été choqué par la précarité de la vie des pros. En plus du rythme de vie effréné qu’ils mènent, une simple mise à jour peut tout chambouler pour eux. Il faut parfois reprendre l’entraînement du début parce que tous les paramètres ont changé”, constate Rafaël Levy.

    Toucher une audience large

    Dans ce genre d’entreprise, le défi le plus coriace est de rendre le sujet digeste pour le grand public tout en respectant une communauté de passionnés. Mais sur ce point, Rafaël semble confiant :

    Axel et moi ne faisons pas partie de cette communauté. C’est donc plus facile d’apporter un regard extérieur. On est allé voir les champions chez eux, dans leur intimité. On a voyagé avec eux. Je pense que les passionnés s’y retrouveront, surtout que l’on met l’accent sur l’acharnement dont ils font preuve au quotidien. Quant aux non-initiés, ils devraient également accrocher, car c’est un documentaire riche en images. Il y a beaucoup de plans à Tokyo, Guangzhou, Los Angeles… Il y a tout un travail esthétique autour de l’opposition entre Orient en Occident.

    Rafaël Levy – réalisateur

    Cette patte artistique “inspirée de Wong Kar-wai ou de l’univers de Blade Runner” sublime le sujet et lui confère un aspect futuriste.

    Le Red Bull Kumite en 2017 fait partie des tournois abordés dans The Art of Street Fighting. Photo : Hadrien Picard – Red Bull Content Pool.

    The Art of Street Fighting sortira le 27 juin prochain en e-cinema et devrait être disponible sur Studio + ainsi que sur le site dédié de Red Bull. Pour les plus impatients, vous pouvez tenter de gagner deux places via notre concours sur Facebook !

    Crédit bannière : Red Bull

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.