Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    WTF : John Carpenter a « dédié sa vie » à Destiny 2

    Le Grand Maître de l’horreur et du synthétiseur a clamé cette semaine son amour inconditionnel pour le jeu de Bungie.

    La chose venue de nulle part. John Carpenter a toujours aimé étonner son public. Réalisateur célèbre pour ses films d’horreurs, ça ne l’a pas empêché de faire un biopic sur Elvis Presley (avec Kurt Russel dans le rôle titre on vous jure que c’est vrai), sans oublier bien sûr sa double casquette de compositeur de soundtrack et de musicien électronique. Mais alors celle là pour le coup, on ne s’y attendait pas.

    On imagine d’ici  la tête du journaliste de The Guardian commençant son interview avec un « quoi d’neuf » innocent. Il s’attendait certainement à ce que la star  évoque le futur reboot de son chef d’oeuvre Halloween, mais non. Johnny joue à Destiny 2 en ce moment et il veut qu’on le sache.

     « Ouais, à mon âge on peut encore jouer à Destiny 2, et alors ? Ca m’aide à me calmer et à garder les idées claires » (John Carpenter au Guardian)

    Mieux encore, il trouve le challenge si grand et le gameplay si profond, qu’il déclare sans sourciller dédier sa vie à la maîtrise du jeu.

    Assault on Planet 13. On ne s’y attendait pas, mais il y avait tout de même des signes. Carpenter s’intéresse aux jeux vidéos et l’a déjà montré, notamment en écrivant la B.O. de Sentinel sur Playstation en sous main. On salue le Maître pour son ouverture d’esprit et le brin d’humour avec lequel il aborde la question, et on espère le retrouver bientôt sur les serveurs pour un petit raid des familles, avec beaucoup de synthé en fond sonore.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Par amour du beau jeu !

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.