Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Best Of 1 : pour l’amour du BO jeu ?

    À la rédac’, nous nous sommes demandés quel Best Of était le plus adapté pour rendre le spectacle intense. Nous avons même trouvé une solution qui risque de ne pas plaire à tout le monde.

    BO, c’est l’acronyme de Best Of. Essayez d’aller au fast food du coin en commandant un menu BO et vous risquez de repartir bredouille. Ou pire, avec des nuggets. Ici, nous parlons bien sûr de matchs : de Best Of 1 à Best Of 7 (voir BO69 pour les plus fous), il y a le choix. Si dans le premier cas tout se joue en une manche, le gagnant d’un BO5 est le premier qui arrive à 3, d’un BO7 celui qui arrive à 4, etc. Quant au BO2, c’est un abus de langage qui fait figure d’OVNI, puisqu’il rend l’égalité possible.

    Pilule bleue ou rouge ?

    Après avoir vécu le même week-end les IEM Katowice (CS:GO) et la Lyon E-Sport (LoL), la rédac’ du CEC s’est demandée quel format est susceptible de délivrer le meilleur spectacle ?

    Dans la pratique, deux paramètres entrent dans l’équation : le temps moyen d’une partie – selon le jeu pratiqué – et l’évolution du tournoi. Sur CS:GO, les poules se jouent souvent en BO1 et les finales en BO3. Du côté des MOBA cela va du BO3 au BO5, tandis que sur StarCraft 2 ou Hearthstone, du BO3 au BO7.

    D’ailleurs, lorsque nous vous avons posé la question via nos réseaux sociaux, vous avez été nombreux à rappeler ce postulat. Comme il fallait bien choisir, sur Twitter vous êtes 56% à préférer regarder un BO3 ; ce qui nous laisse présumer que notre lectorat est majoritairement composé de joueurs de CS:GO et de MOBA !

    Tout en un

    Derrière cet intertitre digne d’un slogan de lessive se cache une idée un peu folle que nous avons émise : et si toutes les compétitions adoptaient le BO1 ?

    Que ce soit aux IEM à la Lyon E-Sport ou dans des tournois précédents, les matchs joués en BO1 ont donné des résultats surprenants. En Pologne, les Virtus.pro ne sont pas sortis des poules alors que les outsiders d’Heroic sont parvenus en demi-finale. En France, les deux équipes Challengers que sont le PSG et Millenium ont mordu la poussière face à des adversaires plus faibles sur le papier. Plus que des upsets, le Best Of 1 rompt la monotonie que peuvent engendrer les BO5 et plus à voir les mêmes adversaires s’affronter.

    Je suis en r’tard en r’tard en r’tard !

    Aujourd’hui, quand un spectateur se rend à une compétition, il sait quand il y arrive, mais rarement quand il en repart.

    A la LES10, alors que LDLC et Gamers Origin allaient disputer l’ultime manche décisive vers 21h, une partie du public était déjà parti. Et que dire des Flash Wolves qui, lors du premier week-end des IEM sur LoL qui a connu de longs retards, soulèvent un trophée devant le staff, les photographes… et une salle vide !?

    Les Flash Wolves et leur nouveau trophée, face avant. Face arrière. Photo : Helena Kristiansson - ESL
    Sur scène, les Flash Wolves soulèvent leur nouveau trophée, face à une salle quasi-vide. Photo : Helena Kristiansson – ESL

    En terme d’organisation, le Best Of 1 permettrait à un événement d’être planifié avec plus de précision. Ainsi le spectateur en profiterait jusqu’au bout ! Mais pour en arriver là, il faudrait sacrifier sur l’autel du spectacle une partie de l’esprit de compétition qui anime les joueurs pros.

    Et ça, c’est une autre histoire que nous tâcherons de vous raconter dès demain !

    Bannière : dupreeh et gla1ve célèbrent leur victoire aux IEM Katowice. Photo : Patrick Strack – ESL.

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.