Médias | Canal esport club
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LCS EU : Retour sur la 3ème place de Fnatic

    Ce week-end, c’était la fête de League of Legends à Paris ! Samedi, Fnatic a remporté la petite finale des LCS EU devant un public conquis.

    Pour les retardataires, sachez que ce week-end se déroulait les phases finales du Summer Split des LCS EU ! Pour la première fois, cette étape du championnat européen de League of Legends se tient à Paris, à l’AccorHotels Arena. Les festivités ont débuté samedi par la petite finale entre deux géants : Fnatic et H2K

    LET’S GO EU

    Tout a commencé par la remise du prix de meilleur joueur de la mi-saison à Martin « Rekkles » Larsson, AD Carry de l’équipe Fnatic. Rekkles est l’un des meilleurs à son poste depuis plusieurs années et a été le partenaire de YellOwStaR. Entre le soutien assourdissant du public français et la déception de ne jouer que la petite finale, c’est un Rekkles ému aux larmes qui a accepté ce titre de MVP.

    Rekkles reçoit son titre de MVP du Summer Split 2017 devant le public parisien. Photo : Michal Konkol.
    Rekkles reçoit son titre de MVP du Summer Split 2017 devant le public parisien. Photo : Michal Konkol.

    Passons aux choses sérieuses : les deux équipes font enfin leur entrée sous les vivats des spectateurs, avec une préférence logique pour Fnatic due à la présence de Paul “sOAZ” Boyer, le vétéran français. La première partie ne sera en revanche qu’une simple formalité pour H2K : les joueurs de Jankos ne font qu’une bouchée des favoris du public en une demi-heure, 15 kills à 3. Mais Fnatic réplique et remporte les deux parties suivantes !

    Cette petite finale se joue en Best Of 5 (3 manches gagnantes) et n’a pas d’autres enjeux que de prendre l’ascendant psychologique sur son adversaire (et une différence de 10 000€ de cashprize). En effet les deux équipes devront jouer un ultime tournoi la semaine prochaine pour obtenir une place aux qualifications des Worlds 2017.

    Peu d’enjeu mais du beau jeu

    C’est donc après trois matchs inégaux en intensité qu’arrive le beau jeu. Alors que Fnatic n’est plus qu’à une partie gagnante de la victoire, H2K prends un avantage considérable en ressources. Malgré une résistance solide de leurs adversaires, menés par un Rekkles en feu, H2K finit par égaliser le score, forçant la cinquième et décisive partie.

    En bleu, l'avantage en or des H2K, significatif tout au long de la partie. Le gros point rouge correspond à la résistance farouche de Rekkles, visible ci-dessous.
    En bleu, l’avantage en or des H2K, significatif tout au long de la partie. Le gros point rouge correspond à la résistance farouche de Rekkles, visible ci-dessous.

    Cette dernière ne sera qu’une formalité pour Fnatic qui déroule un jeu quasi sans faute et grimpe ainsi sur la troisième marche du podium. Si la joie de la victoire est bien là, en conférence de presse les joueurs confient n’avoir qu’une chose en tête : se qualifier pour les championnats du monde et rejoindre G2 et Misfits. Ne ratez pas la finale entre ces deux équipes qui débutera à 17h. Vous pouvez la suivre chez O’Gaming ou mieux, venir y assister en direct !

    Bannière : Les Fnatic s’apprêtent à saluer le public après leur victoire sur H2K à Paris. Photo : Michal Konkol – Riot Games

    À la une

    Ne rien manquer de l'actualité ESport

    Best Moves

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.